Vendredi 7 juillet 2017 à 18h00
vauvert, Temple de l'Oratoire
Olivier Caillard et la chorale de l'école de musique de Vauvert chantent les Petits Loups du Jazz
Pianiste, pédagogue, chef de choeur, chanteur, arrangeur, compositeur, Olivier Caillard est issu d’une famille de musiciens classiques. Le chant et la musique en général sont un espace de partage, de création, de répétitions et de joie collective. Ce projet est réalisé en collaboration avec Mme Viviane Simon professeur de chant à l’Ecole de Musique Intercommunale de Vauvert. 
Entrée gratuite
Vendredi 7 juillet 2017 à 21h00
Vauvert, Arènes de Vauvert
Laurent Coulondre Duo + Avishai Cohen Trio

LAURENT COULONDRE "Gravity Zero" France

Laurent Coulondre : piano, claviers, Martin Wangermée : batterie

Laurent Coulondre fait partie de cette jeune génération de musiciens qui participe avec talent et sans tabou à l’évolution du jazz en France. Doté d’un sens rythmique et harmonique sans pareil, il s’exprime au piano comme à l’orgue dans une liberté sans limite, faisant preuve pour son jeune âge d’une musicalité, d’une maîtrise et d’une sensibilité à couper le souffle. On le retrouve à Vauvert, chez lui ! avec un nouveau projet en duo avec le jeune et talentueux batteur Martin Wangermée « Gravity Zéro ». Révélation aux Victoires du Jazz 2016 et, artiste talent Spedidam notamment, un premier concert dans les arènes cette année plein de promesses !

 

AVISHAI COHEN TRIO Israël

Avishai Cohen : contrebasse, Omri Mor : piano, Noam David : batterie

Contrebassiste au lyrisme renversant et compositeur hors pair, Avishai Cohen a signé il y a quelques années avec "From Darkness" son grand retour en trio. C'est avec cette formule, qui l'a révélé au grand public, qu'on le retrouve à Vauvert pour concert exceptionnel.

Le musicien de jazz israélien révélé et produit par Chick Corea a vite raflé les suffrages avec ses mélanges osés (classique, pop, folklorique et, évidemment, jazz). Une occasion rare de voir cet immense talent sur scène dans le Sud de la France.

Samedi 8 juillet 2017 à 18h00
Vauvert, Centre du Scamandre, Gallician
Balade musicale au Scamandre
Centre de découverte du Scamandre, Syndicat mixte Camargue gardoise Route des Iscles, Gallician 30400 Vauvert (croisement D 179 / D779)

Places limitées, réservation obligatoire

Tel : 04 66 80 30 27

Afin de poursuivre la belle expérience de l’an passé nous proposons un nouveau moment musical dans ce

centre de découverte extraordinaire porté par un syndicat mixte qui regroupe 8 communes (Aimargues, Aigues Mortes, Beauvoisin, Le Cailar, Le Grau du Roi, Saint Gilles, Saint Laurent d’Aigouze et Vauvert) et le département du Gard.

Nous terminerons ce rendez-vous original par un vin d'honneur offert aux participants. Possibilité de pique-nique ensuite avec repas tiré du sac pour ceux qui le souhaitent.

Cette année la balade musicale se fera avec 2 duos issus des Anes de Palinkov : Matia Levrero (guitare) et Michaël Pernet (saxophone), Bruno Ducret (violoncelle) et Valentin Jam (batterie) et un troisième duo avec Gérard Pansanel (guitare) et David Caulet (saxophones) qui présenteront un extrait de leur tout nouveau projet « The cost of freedom » un bel hommage à la musique de Neil Young.

Trois moments uniques "tout terrain", pour un beau voyage au cœur de la Camargue Gardoise !

Entrée gratuite
Samedi 8 juillet 2017 à 21h00
Vauvert, Arènes de Vauvert
Gregory Porter + Cory Henry and the Funk Apostles

GREGORY PORTER Etats-Unis

Gregory Porter : chant, Chip Crawford : piano, Ondrej Pivec : Orgue Hammond, Jahmal Nichols : basse, Emanuel Harrold : batterie, Tivon Pennicott : saxophone

C’est avec Liquid Spirit son 3e album que Gregory Porter marque définitivement les esprits en 2013 et s’installe, à 40 ans, dans le cœur du public, comme la voix jazz-soul la plus demandée du moment. Fort d’un Grammy Award en 2014 et en 2017 (Best vocal jazz album) et de concerts remarqués sur les plus grandes scènes du monde -dont l’Olympia ou encore les festivals Jazz A Vienne, Nancy Jazz Pulsations ou Rock en Seine, Gregory Porter ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a sorti au printemps 2016 Take me to the Alley, un 4e album au groove sensuel qui mêle à la fois rage militante et rêve d’un monde meilleur.

C’est un véritable événement que de le retrouver sur la scène de Vauvert ce samedi 8 juillet ! A ne pas manquer !

 

CORY HENRY and the FUNK APOSTLES Etats-Unis

Cory Henry : piano Orgue Hammond, Adam Agati : guitare, Taron lockett : batterie, Sharay Reed : basse, Nick Simrad : claviers, Cassondra James et Matia Celeste : voix

Enfant, Cory Henry avait toutes les dispositions pour réussir dans la musique : précoce, il débute son apprentissage sur un orgue Hammond à l'âge de deux ans et remporte son premier concours dans le prestigieux Apollo Theatre à seulement six ans. En 2012, il intègre le prestigieux collectif Snarky Puppy et en devient un des piliers. En parallèle des projets avec le groupe new-yorkais, le musicien ne se prive de rien et s'impose en "special guest" au service des meilleurs : Kenny Garrett - il a accompagné le saxophoniste pendant trois ans -, Lalah Hathaway, The Roots ou Bruce Springsteen. En 2015, il se consacre à son nouveau projet, The Funk Apostles, que l’on retrouve ici à Vauvert.

 

 

 

Mardi 18 juillet 2017 à 19h00
Junas, Place de l'Avenir
La Yema

Julio Ginarte Menendez : chant et percussions, Damien Hilaire : chant, Thierry Gautier : clavier, Marc Baliou : basse

La Yema est un collectif de musiciens réunis autour d'un répertoire résolument latin et caraïbéen. De la salsa au latin-jazz, des thèmes populaires aux musiques improvisées, La Yema vous invite à partager cette passion pour la "sauce latine" riche en saveurs et en couleurs.
Fondé en 2012 à Montpellier, à l'initiative de Marco Baliu, ce collectif s'approprie les plus grands standards de la musique cubaine, portoricaine et new-yorkaise. Il se laisse aussi séduire par la diversité de la culture des Caraïbes et n'hésite pas à se rendre du côté de Saint Domingue ou des Antilles !
 
Plat antillais + salade de fruit sur place réalisés par l’association Jazz à Junas (Marie-Jo) et buvette sur place !
 
 
Entrée gratuite
Mercredi 19 juillet 2017 à 18h00
Junas, Temple de Junas
Moonlight Benjamin Trio

Moonlight Benjamin : chant, Mark Richard : basse, Matthis Pascaud : guitare

En plus de ses tournées avec les jazzmen Omar Sosa et Jacques Schwarz-Bart, Moonlight Benjamin revient sur le devant de la scène avec son trio afro-haïtien.

Ses premières expériences musicales, elle les a vécues dans la communauté évangéliste d'Haïti où le chant est essentiel. Même si sa préoccupation reste ce pays et sa culture, jusqu'au vaudou, Moonlight Benjamin vit en France depuis quelques années où elle a fait quelques rencontres heureuses comme Magyd Cherfi qui lui a écrit "l'eau et le feu". Si vous êtes lassés des voix étriquées, elle vous attend.

Entrée gratuite
Mercredi 19 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Antonio Sanchez Quintet + Perez / Patitucci / Blade Trio

ANTONIO SANCHEZ & MIGRATION Mexique, Etats-Unis

Antonio Sanchez : batterie, Seamus Blake : Sax, John Escreet : piano, Matt Brewer : basse, Thana Alexa : chant

Sideman virtuose aux côtés de Chick Corea, Avishai Cohen, Kenny Werner ou encore Pat Metheny, dont il reste le fidèle batteur après 15 ans de collaboration, c’est avec la BO du film oscarisé « Birdman » de son compatriote mexicain Iñárritu qu’Antonio Sanchez, batteur et compositeur, s’est fait connaître du grand public. Pilote du solide quartet Migration depuis 2011, Antonio Sanchez s’impose comme un visionnaire du jazz contemporain.

 

DANILO PEREZ, JOHN PATITUCCI, BRIAN BLADE TRIO "Children of the light" Panama, Etats-Unis

Danilo Pérez : piano, John Patitucci : contrebasse, Brian Blade : batterie

Un trio, et quel trio !! Les musiciens sont ceux qui forment la rythmique intangible du Wayne Shorter Quartet depuis quinze ans : Danilo Pérez au ­piano, John Patitucci à la contrebasse, Brian Blade à la batterie. Évidemment, le pianiste Danilo Pérez, le bassiste John Patitucci et le batteur Brian Blade sont individuellement des maîtres, chacun dans leur genre. Et leur union sur ce trio est à la hauteur de ce que leurs noms peuvent susciter chez les fans de jazz. Ici, l’intense cohérence et le niveau de communication impressionnent. Ces trois-là se connaissent à la perfection et cela s’entend tout au long d’un disque dans lequel la narration reste la préoccupation première. Pérez a rarement aussi bien joué et la paire Patitucci / Blade ose d’étonnantes combinaisons. Et si les trois musiciens peuvent comproviser (composer/improviser) sur des formes harmoniques et mélodiques très denses, ils peuvent également explorer la beauté d’une simple harmonie. Un vrai régal !

 

Jeudi 20 juillet 2017 à 18h00
Junas, Temple de Junas
Watchdog

Anne Quillier : claviers et Pierre Horckmans : clarinette, clarinette basse

Watchdog c’est le reflet sonore de nos sociétés ultra surveillées, de ces machines auto-contrôlées qui prennent peu à peu le pas sur l’être humain dans un monde où tout s’accélère. Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d'accompagnement de jeunes musiciens de jazz porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, du CNV, du FCM, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM et de la SACEM. www.jazzmigration.com

 

Entrée gratuite
Jeudi 20 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Emile Parisien Quintet feat Joachim Kühn et Michel Portal + Manu Katché Quintet
Soirée des musiciens SPEDIDAM !!

EMILE PARISIEN QUINTET feat. JOACHIM KÜHN et MICHEL PORTAL"Sfumato"   France    

Emile Parisien : saxophone, Michel Portal : clarinette, Joachim Kühn : piano, Simon Tailleu : contrebasse, Mario Costa : batterie

Bien-aimé du public et de la critique, le saxophoniste Émile Parisien, Prix Django Reinhardt 2012, Artiste de l'année aux Victoires du Jazz 2014, pour ne citer que les distinctions les plus récentes, vient d'ajouter une nouvelle pépite à une discographie passionnante et originale : "Sfumato", sorti sur le label Act. Pour cette nouvelle aventure, le jeune homme de 34 ans a sollicité une éminence du piano européen, l'Allemand Joachim Kühn, de 38 ans son aîné, qui a travaillé avec les saxophonistes Ornette Coleman, Archie Shepp ou Pharoah Sanders. Le quintet se renforce avec un autre illustre aîné, Michel Portal, avec lequel Émile Parisien se produit régulièrement.

Au sopra­no, Parisien est simplement renversant d'invention et d'énergie. On lui sait gré aussi de laisser de l'espace aux autres solistes et de les inspirer : Kühn, Codjia et Portal sont à leur maximum. Michel Contat

 

MANU KATCHE QUINTET France

Manu Katché : batterie, Alex Tassel : trompette, buggle, Jim Watson : piano, Stéphane Chausse : saxophone, Jérôme Regard : contrebasse

On ne présente plus Manu Katché, cet immense batteur à la réputation internationale. Interprète hors pair, Manu Katché est aussi un formidable compositeur. En témoigne son dernier album, sans doute l'un des plus personnels, où ses multiples influences, pop, rock, soul et jazz, se mêlent et s'enrichissent. 

D'une formation initiale classique, Manu Katché vire de bord rapidement et se tourne vers le jazz et la pop. Musicien de studio et de scène, il a côtoyé les plus grands artistes internationaux, de Jean-Jacques Goldman aux Bee Gees, en passant par Tori Amos, Paul Young et Tracy Chapman. Possédant un coup de baguette unique, reconnaissable pour un mélomane averti, il a obtenu une Victoire de la Musique en 1985 pour Meilleurs arrangements, en 1987 pour Meilleur musicien de studio.

Vendredi 21 juillet 2017 à 18h00
Junas, Temple de Junas
MESS DREY

Mess Drey : chant, Frédéric Girard : batterie, Jean-Phy Cazenove : basse, Nicolas Wagner : guitare, Suzanna Dassonville et Alice Faivre : choristes

Mess Drey est une compositrice qui a collaboré avec des musiciens de divers horizons : soul, jazz, gospel, reggae, électro, rock... Après plusieurs premières parties remarquées dont celles des Gladiators, Horace Andy, Adrian Byron Burns... et nourrie de toutes ces rencontres et influences ; Mess Drey nous livre une “open soul”. Une soul à la sauce hip-hop, funk, rock, reggae... Une voix soul et habitée, une énergie volcanique, Mess Drey impose sa griffe avec un live explosif.

Entrée gratuite
Vendredi 21 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Alfredo Rodriguez Trio + Omar Sosa Quarteto Afrocubano

ALFREDO RODRIGUEZ TRIOCuba

En partenariat avec le Festival Radio France  Montpellier Occitanie et Millau Jazz Festival

Alfredo Rodriguez : piano, Reinier Elizarde Ruano : contrebasse, Michael Olivera : batterie

Le pianiste révélé par Quincy Jones explore dans son deuxième album « The Invasion Parade », ses souvenirs de Cuba. Le répertoire comprend aussi bien des compositions originales de Rodriguez que des standards (Guantanamera, Veinte Anos ou Quizas). « L’invasion que j’évoque dans « The Invasion Parade » est pacifique, confie le pianiste. C’est la fête traditionnelle qui commémore à Santiago la fin de la Guerre d’Indépendance. Chacun envahit la rue et participe à cette parade en dansant, en jouant de tous les instruments possibles. J’ai voulu ajouter une note particulière en intégrant aux musiques cubaines des sonorités venues d’ailleurs. C’est une vraie fête ! » Alfredo Rodriguez a déjà foulé les plus prestigieuses scènes dans le cadre des tournées avec Quincy Jones, il s’annonce comme l’un des prochains trios « jazz from Cuba » à suivre de près !

 

OMAR SOSA "Quarteto Afrocubano" Cuba

Omar SOSA : piano, Fender Rhodes, Lukmil Perez : batterie, Childo Tomas : basse électrique, Leandro Saint-hill : percussions, flûte, saxophone

Pianiste cubain et musicien migrateur, Omar Sosa étonne par sa maturité musicale et enchante par la finesse de ses arrangements qui mêlent jazz, musiques urbaines et rythmes afro-caribéens. Disque après disque, Omar Sosa s'est depuis le milieu des années 90, construit une identité hors-norme, insèrant dans sa musique des influences provenant de l'Afrique, des Caraïbes ou d'Amérique du sud. Entre jazz et world, Omar Sosa invente un jazz à l’horizon très ouvert, une musique magnifique, toujours en mouvement, qui sonne comme une langue universelle.

Samedi 22 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Jacques Coursil Quartet + Chucho Valdés

JACQUES COURSIL QUARTET Martinique, France

Le trompettiste Jacques Coursil est né en 1938 à Paris, de parents martiniquais nés à Fort de France. Etudes musicales, et autres, à Paris. En 1958-1961, Jacques Coursil voyage en Afrique de l’Ouest, précisément pendant la période de décolonisation. Il séjourne longuement à Dakar où il est accueilli dans l’entourage de Léopold Sédar Senghor. Il vient ici à Junas avec un tout nouveau projet créer et répété pour cette date du 22 juillet !

 

CHUCHO VALDES Cuba

Chucho Valdés joue avec les styles, bop, pop, son, mambo, classique, contemporain et ainsi de suite… Tout n’est finalement que matière à créer de la musique. Voilà pourquoi la loi des sacro-saintes catégories, les histoires de chapelles et les œillères des gardiens du temple, il s’en est affranchi avec style, le sien : une main de fer et un doigté de soie, qui peut caresser ou fracasser le clavier, tourner autour d’une simple ligne mélodique, décoller sur une danse rythmique ou partir dans des vertiges harmoniques. Impossible de cerner l’art de Chucho Valdés, « le pianiste le plus complet au monde », selon un magazine de référence dans le jazz. Un pur (impur ?) produit de l’école cubaine, il incarne ce qu’un autre Caribéen, le philosophe martiniquais Edouard Glissant, désigne par le Tout-monde. Une notion qui n’a rien à voir avec le conformisme de l’universel ni l’uniforme du métissage. Et à bien l’écouter, la musique de Chucho Valdés raconte autrement une même version du monde, ouvert par nature à l’autre, une « archipellisation » de la pensée qui invite à tracer des passerelles entre les mondes, à briser les murs des identités segmentées. Une fin de festival révée !!