CHUCHO VALDES + VINCENT PEIRANI

Samedi 6 juillet 2019 à 21h00
Vauvert, Arènes de Vauvert
CHUCHO VALDES + VINCENT PEIRANI

CHUCHO VALDES "Jazz Bata 2" (Cuba)

Chucho Valdés : piano, Yaroldi Abreu Robles : percussions et chant, Yelsy Heredia : contrebasse, Dreiser Durruthy : battterie, Abraham Mansfarroll : percussions

46 ans après le premier volume, le pianiste Chucho Valdés poursuit l'aventure Jazz Batá et célèbre avec modernité le riche héritage des rythmes afrocubains. Héritier de la fusion du jazz et de la musique afro-cubaine initiée par son père Bebo Valdés dans les années 50, le pianiste Chucho Valdés perpétue la richesse du jazz afro-cubain avec une ferveur indéfectible. En plus de 60 ans de carrière, celui qui fût surnommé "le Mozart cubain" a développé une capacité extraordinaire à porter cet héritage vers des sommets créatifs que ce soit dans les années 70 avec son combo culte Irakere ou plus récemment avec The Afro-Cuban Messengers.

En 1972, soit un an avant la formation d'Irakere, le pianiste sortait Jazz Batá enregistré en trio, chose raresans batterie, avec 2 virtuoses qui deviendraient des membres d’Irakere : Carlos del Puerto à la basse et Oscal Valdés au tambour batâ, l’instrument sacré, en forme de sablier, de la religion Yoruba à Cuba. Quarante-six ans après, Chucho Valdés présente une réécriture totale de cette œuvre avec Jazz Batá 2. Un événement exceptionnel !!

 

VINCENT PEIRANI  - Living Being  “NightWalker”  1ère partie Talent Spedidam !

Vincent Peirani : accordéon, Sylvain Bardiau : trompette, Gauthier Toux : Fender Rhodes, Julien Herné : basse, Yoann Serra : batterie

On ne présente plus Vincent Peirani, surtout pas au public de Jazz à Junas, qui a pu le découvrir tour à tour, en solo, au sein du quartet de Daniel Humair, ou encore en duo en compagnie de Michel Portal ou d’Emile Parisien. En l’espace de quelques années, le trentenaire aux pieds nus s’est non seulement imposé comme l’accordéoniste le plus important depuis Richard Galliano, mais surtout comme un artiste aventurier n’aimant rien tant qu’à repousser les limites, du classique au jazz, en passant par la pop ou les musiques traditionnelles.

 Inauguré il y a cinq ans, Living Being constitue peut-être son projet le plus personnel à ce jour : élargissant son duo séminal avec Émile Parisien aux dimensions d’un quintet aux couleurs rock électriques, notre homme présente avec Night Walker un nouvel album incontournable, à même de faire définitivement entrer le « piano à bretelles » dans le XXIe siècle.