Trio Soleil (Nicolas, Troupé, Veras) + Chucho Valdés

Samedi 22 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Trio Soleil (Nicolas, Troupé, Veras) + Chucho Valdés

TRIO SOLEIL invite Thomas Fontvieille Gouadeloupe, Brésil, France

Franck Nicolas : trompette, Sonny Troupé : batterie, Nelson Véras : guitare, Thomas Fontvieille : guitare électrique

Pour un problème de santé important Jacques Coursil ne pourra pas être présent sur ce festival 2017, nous venons de l'apprendre, et donc il est remplacé par le Trio Soleil qui invite Thomas Fontvielle. Ce trio Soleil réunit trois sensibilités extrêmes, qui s'enchevêtrent avec finesse dans un élan poétique exacerbé. Franck Nelson, et Sonny semblent évoluer au-dessus d'un nouveau monde. En quête d'absolu artistique, ils marquent un pas de plus sur "les terres vierges" d'une révolution musicale : le jazz ka. Ils ont choisi pour ce cnoncert d'invité le guitariste électrique Thomas Fontvielle présent sur l'album.

 

CHUCHO VALDES Cuba

Chucho Valdés joue avec les styles, bop, pop, son, mambo, classique, contemporain et ainsi de suite… Tout n’est finalement que matière à créer de la musique. Voilà pourquoi la loi des sacro-saintes catégories, les histoires de chapelles et les œillères des gardiens du temple, il s’en est affranchi avec style, le sien : une main de fer et un doigté de soie, qui peut caresser ou fracasser le clavier, tourner autour d’une simple ligne mélodique, décoller sur une danse rythmique ou partir dans des vertiges harmoniques. Impossible de cerner l’art de Chucho Valdés, « le pianiste le plus complet au monde », selon un magazine de référence dans le jazz. Un pur (impur ?) produit de l’école cubaine, il incarne ce qu’un autre Caribéen, le philosophe martiniquais Edouard Glissant, désigne par le Tout-monde. Une notion qui n’a rien à voir avec le conformisme de l’universel ni l’uniforme du métissage. Et à bien l’écouter, la musique de Chucho Valdés raconte autrement une même version du monde, ouvert par nature à l’autre, une « archipellisation » de la pensée qui invite à tracer des passerelles entre les mondes, à briser les murs des identités segmentées. Une fin de festival révée !!