Festival Jazz en Pic St Loup au Triadou les 22 et 23 juin 2018 !

 

Avec : Michel Portal, Daniel Humair, Bruno Chevillon, Hugh Coltman, Matia Levrero, Tcha Limberger...,

et aussi un stage de dessin et de sculptures !

Tarifs par soirée : 25 euros (tarif unique), Gratuit pour les moins de 16 ans, Pass 2 soirs : 40 euros, Bar et petite restauration sur place

Vendredi 22 juin 2018 à 21h00
Le triadou, Parc de la plaine
MICHEL PORTAL, DANIEL HUMAIR, BRUNO CHEVILLON + ETHIODA

MICHEL PORTAL, DANIEL HUMAIR, BRUNO CHEVILLON TRIO (France)

Michel Portal : clarinette, saxophone, Daniel Humair : batterie, Bruno Chevillon : contrebasse

Ce trio associe trois personnalités des plus importantes et inclassables de l’histoire du jazz français et européen. Complices depuis de nombreuses années, chacun de leur concert stupéfie par leur inventivité sans cesse renouvelée. Comme une fête, leur concert propose avec bonheur les multiples facettes d’une musique enthousiasmante et émouvante.

Un trio de légende pour ouvrir cette première soirée du Festival JAZZ EN PIC ST LOUP !

 

ETHIODA (région Occitanie)

Daniel Moreau : claviers et composition, Baptiste Clerc : guitare, Armel Courrée : saxophones, Pascal Bouvier : trombone, Romain Delorme : basse et ms20, Julien Grégoire : batterie, Eric Durand : percussions

Ethioda réunit 7 musiciens tous basés proche de Montpellier mais venants d’horizons divers, touchés en plein cœur par les gammes et rythmes des contrées éthiopiennes. Avec une bonne dose de transe « Afrobeat » conduite par une partie de l’ancienne section rythmique de Fanga, les cuivres, guitare funky et claviers vintages ajoutent l’aura mélodique au groupe instrumental. Cultivant une musique jubilatoire et fédératrice, ce collectif d’aventuriers n’a de cesse d’enflammer les scènes et emporter le public dans la transe ! Des compositions originales, où le jazz éthiopien rencontre les influences du funk, de la jungle et du hip-hop, pour le bonheur de nos oreilles !

 

Samedi 23 juin 2018 à 21h00
Le triadou, Parc de la plaine
HUGH COLTMAN + MATIA LEVRERO / TCHA LIMBERGER (1ère partie)

MATIA LEVRERO et TCHA LIMBERGER “Mediterranean Quartet”

Matia Levréro : guitare, Tcha Limberger : voix et violon, Guilhem Verger : saxophone, accordéon, Simon Leleux : percussions

C’est au hasard d’une gare que le guitariste et compositeur montpelliérain, Matia Levréro, croise une de ses connaissances, le musicien Tcha Limberger. Tcha est un artiste lumineux, issu d’une grande famille de musiciens manouches, multi instrumentiste, aveugle de naissance, dont la notoriété sans cesse grandissante dépasse de loin les frontières de la Belgique.

Ensemble, ils jouent leurs compositions, tintées de musiques des Balkans et échangent sur les musiques traditionnelles grecques, turques, roumaines, mais aussi sur le jazz, l’improvisation… Très vite, une couleur musicale apparaît et tous deux partagent l’envie de monter un groupe autour d’un jazz qui puise ses racines dans la méditerranée… Ce quartet est créé et soutenu par les Rédiences OCCIJAZZ soutenu par la Région Occitanie, la DRAC, Réseau en scène et la SPEDIDAM.

 

HUGH COLTMAN “ Who's Happy ? "

Hugh Coltman : chant, Pierre Bertrand : sax, Frédéric Couderc : clarinette, Jérôme Etcheberry : trompette, Jerry Edwards : trombone, Didier Havet : soubassophone, Freddy Koella : guitare, Gael Rakotondrabe : piano, Raphaël Chassin : batterie

Des drums qui dansent comme dans un des légendaires enterrements de la Nouvelle-Orléans, des cuivres gorgés de soul, des guitares mêlant tous les blues et tous les folks....Hugh Coltman s’est offert un écrin sublime pour onze chansons dans lesquelles il fait entendre sa voix chaleureuse de routier des sentiments et de grand connaisseur des émotions humaines, toujours indulgent pour l’amoureux du soir, le paumé de l’aube ou le mélancolique du plein soleil…Who's Happy ? demande son nouvel album. Personne et chacun, semble-t-il répondre…

Hugh Coltman a toujours été parfaitement lui-même sans jamais être là où l’on l’attend. Britannique vivant en France, ancien leader du groupe blues-rock The Hoax avant de se muer en songwriter folk-pop puis en quadragénaire explorateur du plus beau patrimoine du jazz. Une nouvelle facette de l’aventure d’un artiste qui a décidé de s’affranchir des frontières, des formats et des habitudes. Il est aussi Victoire du Jazz 2018 pour le mielleur artiste vocal de l'année !!!